Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Tiffany Harrpers | October 17, 2017

Scroll to top

Top

No Comments

La RT 2012 son application .

La RT 2012 son application .

admin | On 24, sept 2012

la RT 2012:qu’est-ce que cela implique?

En finir avec les bâtiments d’habitation énergivores.
Les constructions a usage d’habitation ne devront pas dépasser une consommation de 50 kWh/m² d’énergie primaire par an,pondérée en fonction de la localisation géographique,de l’altitude,du type d’usage du bâtiment, de sa surface,et des émissions de gaz à effet de serre des équipements.

Une obligation de résultat!

Les bâtiments dont les demandes de permis de construire sont déposés depuis le 1er janvier 2013 devront être conformes à cette exigence. La loi prévoit une attestation de prise en charge de la RT 2012 remplie par un thermicien à la à la demande de permis de construire et un contrôle des performances énergétiques exigées à la réception de l’ouvrage.

 

L’attestation RT2012 repose sur un ensemble de coefficients.

-Le coefficient BBio : le besoin bioclimatique, soit la différence entre les apports et les pertes d’énergie
-Le coefficient C : la consommation, soit le besoin énergétique
-Le coefficient TIC : Température intérieure de consigne, soit la température maximale pouvant être atteinte en période de forte chaleur.

 » Pour rappel les bâtiments soumis à la RT 2005 pouvaient consommer jusqu‘à 250 kWh/m².an quand le chauffage était électrique.  »

blank

Des coefficients pondérés

Les différents coefficients sont eux-mêmes pondérés par d’autres coefficients et fonction du département.
L’attestation devra confirmer que la consommation d’énergie primaire du projet (art.11 et 12 de l’arrêté du 26 octobre 2010 ) est inférieure ou égale à 50kWh/m²/an (l’ensemble étant calculé par des logiciels qui seront évalués par le Ministère du Développement Durable suivant l’art.10 de l’arrêté du 26 octobre 2010 ) pour les bâtiments à usage d’habitation et à 57/kWh/m²/an pour les bâtiments collectifs d’habitation.

Les tests

1ere phase d’étude pour déterminer le coefficient B bio

Au dépôt de la demande du permis de construire il faudra produire l’attestation de la prise en compte de la RT 2012. Là encore de manière très concrète, le thermicien sera amené à proposer des solutions quant à la construction projetée, en suggérant par exemple l’emploi de certains types d’isolants ou encore l’utilisation de tels dispositifs de production d’énergie.Il conviendra de prendre en compte ses recommandations lors de la réalisation du dossier de permis de construire, dès la réalisation des premières esquisses.
Le B bio constitue la première étape.

2eme phase d’étude.

Au moment des travaux en effectuant deux tests de fiabilité (analyse des déperditions de chaleur, tests acoustiques, étude des matériaux réellement employés, etc.). Le test de la « blower door »

La blower door

Pour un Bâtiment RT 2012, un test d’étanchéité à l’air est obligatoire ; il est réalisé en cours de construction ; Ce test s’appelle le test de la “Blower door”. Le principe de ce test est de créer une dépression dans la maison pour calculer le volume de fuite d’air.Il permet le contrôle de la mise en oeuvre des zones de jonction pour éviter les défauts d’étanchéité causant les fuites d’air. La prise en compte des remarques du thermicien sera indispensable. Aussi, dès lors que les analyses de fiabilité soulèvent qu’il soit nécessaire de modifier les structures du bâtiment ou son aspect extérieur, le dépôt d’un permis de construire modificatif devrait être envisagé.

3eme phase d’étude

En fin de travaux : à l’occasion de l’établissement de l’attestation de prise en compte de la RT 2012 à joindre à la DAACT. Cette attestation certifie que la construction ou ses parties nouvelles sont conformes aux exigences de la RT 2012.

Quels équipements obligatoires pour répondre à la RT 2012.

Une fois la conception bioclimatique du bâtiment optimisée, l’heure est au choix des installations de chauffage et d’eau chaude sanitaire qui garantissent une réduction des consommations énergétiques de l’habitat. La nouvelle réglementation fait également la part belle aux énergies renouvelables, dont elle préconise l’utilisation obligatoire d’au moins un procédé.

De plus le calcul de la performance prend en compte
l’inertie du bâtiment . Il sera nécessaire d’envisager un équipementlourd capable d’accumuler de l’énergie pour la restituer sur un temps suffisamment long afin de fournir des calories à la fin de la durée du déphasage.

Avant toute chose, la sélection d’un système de production de chauffage doit être associée à son réseau de distribution et de régulation. Ainsi, les solutions envisagées pour les constructions RT 2012 sont les suivantes : chaudière à condensation, chaudière bois, pompe à chaleur, raccordement réseau de chaleur, poêle à bois ou insert. Les planchers chauffants à eau, sont également envisageables.

Submit a Comment